5 activités à pratiquer avec son chien !

Vous souhaitez pratiquer une activité avec votre animal pour l’éduquer,  canaliser son énergie, ou tout simplement, pour passer de bons moments avec lui ? Découvrez 5 activités ludiques, classées par ordre d’intensité (effort du plus faible au plus élevé), à choisir en fonction de votre condition physique et de celle de votre compagnon.
 
1) La zoothérapie
Si votre chien et vous-même n’êtes pas très sportifs, ou si votre chien est vieux, vous avez la possibilité de réaliser avec lui de petits exercices qui demandent peu d’efforts et qui lui donneront l’occasion de se sentir utile auprès d’un public spécifique : soit des personnes âgées dans le but de faire travailler leur motricité,  soit des prisonniers dans le but de créer du lien social, soit des élèves dans le but d’informer sur les risques de morsure. Cette discipline, qui n’est pas encore reconnue en France, peut aujourd’hui être pratiquée par n’importe qui, bien qu’une formation d’ergothérapeute, de psychologue, ou de psychomotricien soit recommandée. Conditions requises : le chien doit être coopératif et bien éduqué, quant au maître il doit faire preuve de pédagogie et d’empathie.

2) L’obérythmée
Très pratiquée aux USA, l’obérythmée est reconnue comme un sport canin officiel en France, ainsi qu’en Angleterre, son berceau d’origine. Cette discipline, consistant à effectuer des figures rythmées avec son chien sur la musique de son choix, peut être pratiquée par tous les maîtres et tous les chiens, à des niveaux plus ou moins acrobatiques. Certaines chorégraphies spectaculaires rendent l’activité attrayante aussi bien pour le pratiquant que pour le spectateur. L’obérythmée, ou dog-dancing, présente l’avantage de pouvoir se pratiquer en intérieur et renforce les capacités d’obéissance du chien.

3) Le flyball
Le chien effectue un parcours de quatre haies sans son maître (le maître est placé au début du parcours). Au bout du parcours, il doit appuyer sur une pédale qui propulse une balle qu’il doit rattraper au vol tout en franchissant les haies dans le sens inverse pour rapporter la balle à son maître. Cette discipline favorise le rappel, la vitesse, et le rapport d’objet. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est plébiscitée par les maîtres qui chassent avec leur chien.

4) L’agility
Discipline venue de Grande-Bretagne, l’agility demande au chien de franchir différents obstacles en suivant les indications de son maître.
Plusieurs types d’obstacles composent le parcours : obstacles de sauts (haies, murets), obstacles à zones (passerelle, balançoire, table) et obstacles de passage (chaussette, slalom) doivent être franchis dans un temps limité. Celui qui passe tous les obstacles sans faute, dans l’ordre et en un temps record est désigné gagnant. Ce sport renforce la complicité entre l’animal et son maître et demande une bonne capacité d’écoute et d’observation mutuelle.  
NB : il existe un championnat de France et un championnat du monde d’agility.

5) Le canicross
Réservé aux maîtres et aux chiens avertis, le canicross est une course plus ou moins intense, qui relie le chien à son maître au moyen d’un harnais, d’une longe extensible et d’un baudrier.  Cette activité a pour origine l’entraînement des chiens de traîneaux par les mushers. Aujourd’hui devenu sport canin à part entière, le canicross peut être pratiqué à différents niveaux et voit des variantes apparaître comme le caniVTT. Le maître, comme le chien, doivent être en excellente condition physique.
 
Source : Wamiz
 

...