Alimentation : attention aux idées reçues

Selon l'âge du chien ou l'âge du chat, ou sa santé, la nourriture doit être adaptée au mieux, grâce notamment aux progrès réalisés dans la fabrication des croquettes.

1 - Il faut ajouter vitamines, minéraux et viande fraîche aux croquettes « chiots » pour une meilleure croissance : FAUX

Les aliments industriels, secs ou humides, contiennent toutes les vitamines et minéraux pour une croissance harmonieuse des jeunes animaux. Ils sont également plus riches en protéines et ne nécessitent aucun apport de viande supplémentaire.
Certaines marques ont affiné leur gamme « chiot » en proposant une nourriture « junior », intermédiaire entre l'aliment « baby » et l'aliment « adulte ». Cette évolution est particulièrement intéressante pour les races grandes et géantes, dont la croissance exige une extrême rigueur dans le régime alimentaire, et pour lesquelles tout déséquilibre peut conduire à l'expression de maladies. Concrètement, une erreur de régime aura beaucoup plus de conséquences néfastes chez un Léonberg que chez un Chihuahua.

2 - Un chiot Yorkshire sera en meilleure forme si l'on utilise un aliment « spécial grande race », ou « performance » : FAUX

Il faut savoir qu'un excès de vitamines et minéraux aura des conséquences aussi néfastes qu'une carence. La croissance d'un Yorkshire n'étant pas celle d'un Dogue Allemand, le régime alimentaire doit donc aussi être différent ! D'où la notion de petite, moyenne et grande race pour ce qui est de l'alimentation croquettes.

3 - L'alimentation ménagère est encore ce qu'il y a de mieux pour nourrir un chat où un chien : FAUX

L'alimentation industrielle (sèche et humide) a fait d'énormes progrès ces vingt dernières années, tant en terme de qualité des matières premières, qu'en terme d'équilibre des différents. C'est cette qualité qui a fait reculer de nombreuses maladies nutritionnelles.

4 - L'alimentation diététique peut prolonger la vie de l'animal malade tout en améliorant son confort de vie : VRAI

Il existe aujourd'hui des aliments spécifiques, adaptés aux différentes maladies chroniques du chien et du chat. Outre les aliments hypocaloriques pour les animaux obèses, il existe des aliments pour insuffisants rénaux, insuffisants cardiaques, insuffisants hépatiques, des aliments pour les problèmes digestifs, des aliments hypoallergéniques, des aliments améliorant les problèmes d'arthrose, des aliments pour les animaux diabétiques, ..... Ce sont, des aliments très techniques, augmentant l'espérance de vie des animaux de plusieurs mois et années, et complétant efficacement l'action des médicaments.
Ce sont des aliments prescrits obligatoirement par des vétérinaires.

Source : www.animalinfos.fr

...