Alimentation - La boulimie

La boulimie ( partie 1) Etats anxieux

La boulimie, qui atteindrait 10 % des chats et probablement plus de chiens - déjà réputés pour être gloutons - résulte d'une perturbation de la régulation de l'appétit et doit-être considérée comme un des signes caractéristiques d'un trouble du comportement.

Les états anxieux, notamment quand ils perdurent, s'accompagnent de boulimie. Le symptôme est présent chez deux tiers des chiens anxieux mais aussi chez les chats ! Il s'agit alors d'une activité que le chien a développée pour « s'occuper » et se rendre « intéressant » aux yeux de son maître. Généralement, la situation est bien tolérée par le maître qui ne s'en inquiète pas plus que cela et a même tendance à entretenir le comportement de mendicité de son animal qui semble si malheureux... et pour cause : il souffre d'anxiété !
On comprend vite le cercle vicieux qui s'instaure et la mise en place involontaire d’habitudes alimentaires gênantes et difficiles à corriger. Le don de nourriture est un outil de facilitation des rapports sociaux et un vecteur de l'affection que le maître porte à son animal.

Plus rarement, la boulimie est retrouvée chez les animaux dépressifs, suite par exemple à un traumatisme émotionnel (abandon, décès d'un être cher...). Souvent, dans ce cas, le comportement boulimique alterne avec des phases d'anorexie, tout comme chez certains individus ayant des troubles de l'humeur : les « dysthymiques ».

Parlez-en à votre vétérinaire ou à votre comportementaliste.

Source : www.animalinfos.fr

...