Attention nuisibles !

A l’approche du printemps et de l’été, il est fréquent d’attirer votre attention sur les puces et les tiques qui peuvent transmettre des parasites et autres maladies à nos chiens et chats, que ce soit dans les environnements urbains ou en vacances à la campagne ou à la mer.

 

Cependant, d’autres risques dont on parle beaucoup moins les guettent aussi si l’on n’y prend pas garde.

 

Les aoûtats sont de minuscules larves d’acariens rouges, qui piquent les animaux essentiellement pendant l’été. Ils sont localisés surtout dans les espaces entre les doigts de votre animal, et sur le lobe des oreilles (dans l’oreillon) où ils entrainent une démangeaison importante.

Les chenilles processionnaires du pin sont des larves de papillons, connues pour leurs déplacements en file indienne. Elles peuvent projeter des poils urticants et allergisants, ce qui les rend particulièrement dangereuses. Un chien  qui a léché les zones de démangeaisons sur son corps ou qui a croqué une chenille en jouant avec risque une nécrose importante de la langue s’il n’est pas traité très rapidement. Dans certains cas, heureusement assez rares, les lésions sont telles qu’il ne peut plus se nourrir et  doit être euthanasié.

 

Si l’on voit son animal jouer avec ces chenilles et qu’il salive ensuite de manière très importante, le bon réflexe est de rincer la langue et la cavité buccale à l’eau et de ne surtout pas frotter, car cela pourrait alors briser des poils urticants et libérer ainsi plus de toxines, aggravant de fait le pronostic. Il est impératif de consulter ensuite son vétérinaire le plus vite possible.

Source : www.animalinfos.fr

...