Avant d’envisager la promenade en liberté avec un chiot

- Evitez d’acquérir un chien qui est né et a vécu dans un élevage où il aura été maintenu en isolement, en cage séparée. Sinon, habituez-le au contact avec d’autres animaux et d’autres humains ;

 

- Attention également aux chiots qui ont été séparés de leur mère trop tôt : ils n’ont pas eu le temps d’être complètement « éduqués » par leur mère. Cette éducation porte sur les codes sociaux qui régissent les animaux entre eux (mère/chiots et chiots entre eux) ;

 

- Il est important, après le sevrage, de multiplier les sorties avec le chiot pour favoriser les contacts avec d’autres animaux et humains, que ce soit en ville ou à la campagne. Ne le laissez cependant pas lécher les selles et urines d’animaux inconnus, et n’oubliez pas de poursuivre sa vaccination.

 

- Evitez les expériences traumatisantes entre la 8ème et la 14ème semaine du chiot. Pendant cette période, les expériences s’inscrivent profondément dans la mémoire du chiot et forgent une partie de son caractère. Eviter les bagarres, les agressions… qu’elles proviennent d’autres chiens ou d’autres humains ;

 

- Si vous avez vécu une expérience négative avec un précédent chien et que vous redoutez de commettre des erreurs, consultez un comportementaliste qui vous aidera. Votre chien perçoit très finement les états affectifs et peut être affecté, à votre insu, par votre problème ;

 

- Privilégiez les règles clairement définies, l’organisation précise du temps, les rituels. Le chien est rassuré et tranquillisé par ses règles, il n’aime pas en général, les ruptures d’habitudes, les sautes d’humeur et d’emploi du temps

 

Source : www.animalinfos.fr

...