Bien accueillir son chiot et le protéger

L’arrivée d’un chiot est un véritable événement qui mérite d’être anticipé pour une cohabitation harmonieuse et sans danger pour le nouveau venu. Quelques règles incontournables doivent être respectées :
 
1- Avant  l’arrivée du chiot

A moins que l’arrivée du chiot ne soit pas prévue, ce qui n’est évidemment pas conseillé, vous allez pouvoir « aménager » votre intérieur avant sa venue.

  •     Deux gamelles, une pour l’eau et une pour les aliments, doivent être soigneusement choisies : en plastique, elles s’abîmeront plus vite et seront moins hygiéniques que celles en inox ; trop légères, elles risqueraient de glisser. Pour les grands chiens, prévoyez des gamelles sur support réglable de façon à ce que votre chiot, une fois devenu grand, n’ait pas à baisser la tête pour pouvoir se nourrir, ce qui occasionnerait des problèmes de digestion.
  •     Côté nourriture, les croquettes sont recommandées car elles constituent un aliment complet. Vous pouvez préparer vous-même la nourriture mais il faudra alors respecter les différents apports journaliers dont votre chien a besoin pour être en bonne santé.
  •     Concernant le panier, ou le tapis, il doit être bien isolé du froid et ne doit pas être placé dans un endroit de passage, réservé aux dominants, c’est-à-dire à vous, et non à votre chien. Quelques jouets, des friandises spécial chiots, une laisse, un collier et vous serez paré(e) pour l’arrivée de votre petit protégé.

 

2- Une fois à la maison

Lorsque votre chiot fera ses premiers pas chez vous, il sera un peu perturbé : tout est nouveau pour lui d’autant qu’il vient de quitter la présence rassurante de sa mère et de ses frères et sœurs. Dans l’idéal, emportez un morceau de tissu imprégné de leurs odeurs, cela l’apaisera. Placez votre chiot d’abord dans une petite pièce, pour qu’il puisse se familiariser avec son nouvel environnement et ouvrez ensuite petit à petit aux autres pièces. Lors de sa phase exploratoire, le mieux est de le suivre « à la trace » pour éviter toute déconvenue.
 
Un jeune chien n’a pas conscience des dangers qui l’entourent. Quelques précautions s’imposent :

  •    placer les plantes toxiques, les produits dangereux (détergents, engrais) et les objets fragiles (bibelots, livres) hors de sa portée,
  •     cacher les câbles électriques qu’il pourrait mordiller ou mieux, acheter des cache-câbles et mettre des cache-prises,
  •     ne pas le laisser s’aventurer dans les escaliers, fermer les fenêtres et les portes, fermer les couvercles des toilettes,
  •     ranger les sacs plastiques, les fils, etc, tout ce qui serait susceptible de l’étouffer ou de l’étrangler,
  •     mettre la poubelle hors de sa portée et la vider lorsqu’il y a des fruits de mer ou du poulet, les os de poulet pouvant provoquer une occlusion intestinale.

Les éleveurs recommandent d’acheter un parc à chiots pour y placer le chiot en cas d’absence du maître, au moins les premières semaines. Le mieux étant de prendre quelques jours de congés lors de son arrivée, ce qui permet en outre de faire connaissance et de se familiariser avec lui.
 
Une fois que votre chiot sera habitué à votre présence et qu’il aura confiance en vous, les premiers gestes santé pourront avoir lieu : vous pourrez le vermifuger et le traiter contre les parasites externes. Il est aussi important de faire une visite de contrôle chez le vétérinaire pour vérifier qu’il est en bonne santé et n’ait pas de « vice caché ». Un rappel des vaccins sera effectué à cette occasion.
 
 
Source : Wamiz

...