Décrypter le langage de son chien pour mieux le comprendre

Votre chien n’a pas la parole, mais il sait s’exprimer par bien d’autres moyens. Plus vous serez attentif à ses mimiques, plus vous saurez détecter son état émotionnel ou physique, ce qui vous permettra d’anticiper ses actions et de renforcer la complicité qui vous lie. 
 
1) Les caractéristiques du langage corporel canin
 
Le langage corporel canin regroupe toute une combinaison de signaux non verbaux (gestes, postures) et paraverbaux (aboiements) qui convoquent toutes les parties du corps et de la face.
Les signaux doivent être pris dans leur ensemble pour donner un indicateur fiable. Par exemple, un mouvement de l’ensemble des organes vers l’avant est le plus souvent signe d’agressivité et de domination. A l’inverse, un mouvement vers l'arrière est un signe de refus et de soumission, voire de crainte.
 
IMPORTANT : pour éviter tout malentendu et conflits potentiels, il faut faire attention aux erreurs d’interprétation et de ne pas attribuer à son chien des caractéristiques humaines (=anthropomorphisme).
 
2) Les parties du corps à observer
 
• La gueule
Dans son état normal, le chien a la mâchoire relâchée. A contrario, une mâchoire tendue avec des dents et des gencives visibles constituent une menace. Si les babines se relèvent et que les dents apparaissent, si le nez fronce, il faut réagir vite : le chien est prêt à attaquer.
N.B : le bâillement, n’est pas un signe d’ennui ou de fatigue chez le chien mais un signe d’inquiétude, voire de stress.
 
• Les yeux
Le regard du chien est expressif et laisse souvent deviner ses intentions ou son état d’esprit. Si les paupières se ferment, le chien est apaisé, voire soumis.
Le face à face en revanche, yeux dans les yeux, n’est pas signe de franchise chez le chien mais d’agressivité. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on déconseille de regarder un chien dans les yeux quand on ne le connaît pas.
 
• Les oreilles
Mobiles ou droites, légèrement en avant : le chien observe, il est attentif à son environnement.
Penchées vers l'avant : le chien est  menaçant. Plus les oreilles sont penchées vers l’avant, plus la menace est à prendre au sérieux.
Rabattues vers l'arrière avec le museau froncé : le chien a peur de quelque chose ou de quelqu’un
Rabattues légèrement vers l’arrière, avec une tendance à s’aplatir sur le côté : le chien est inquiet.
 
• La queue
Plus la queue est en position haute, plus le chien se sent sûr de lui et manifeste sa supériorité. Plus elle est basse, plus il est soumis.
 
3) Quelques postures pour mieux communiquer avec son chien
 
• Bien-être : votre chien se roule sur le dos tout seul en se frottant, il est parfaitement détendu.
• Invitation au jeu : votre chien allonge les pattes avant en levant l'arrière train, en aboyant et en remuant la queue, il veut jouer avec vous.
• Soumission : votre chien se roule sur le dos en exposant son ventre, les pattes en l’air, il s’offre à vous.
• Domination non agressive : votre chien pose une patte ou sa tête sur votre épaule, il se met à votre niveau.
• Domination agressive : votre chien essaie de se faire plus grand qu’il ne l’est. Il se dresse sur ses pattes avant, le corps rigide, tendu vers l’avant. Si le poil est hérissé, la menace est réelle.   
 
 
Source : Wamiz
...