Faire du sport avec son chien

Que vous soyez naturellement sportif(ve) ou que vous ayez pris de bonnes résolutions, il existe de nombreuses activités que vous pouvez pratiquer avec votre chien.
Voici quelques recommandations à suivre et des idées d’activités à pratiquer en duo, idéales pour renforcer la complicité entre votre chien et vous.  

 

1- Avant de vous lancer

L’activité physique est indispensable au bien-être des chiens puisqu’elle leur procure plaisir, santé et équilibre, tout comme pour les humains. Il a d’ailleurs été observé que les chiens souffrant de troubles du comportement voyaient leurs troubles se réduire en pratiquant une activité quotidienne : un chien qui se dépense a forcément moins d’énergie pour faire des dégâts ou aboyer en continu !
Dans le cadre d’une activité, votre chien doit avoir un minimum de rappel pour rester à vos côtés et éviter tout type d’accident, ce qui rendra l’activité d’autant plus agréable.
 
Assurez-vous également que votre chien soit en bonne santé. Une visite chez le vétérinaire permettra d’évaluer la santé de votre compagnon, de détecter un éventuel problème (comme un souffle au cœur par exemple), et de prendre les précautions qui s’imposent si besoin est.
Cette visite sera aussi l’occasion de vérifier que votre chien est bien à jour dans ses vaccins, de le vermifuger s’il ne l’a pas été depuis longtemps (idéalement 3 à 4 fois par an) et de le traiter contre les parasites externes (puces, tiques et insectes volants), surtout si vous êtes un(e) amateur(rice) de balades en forêt.
De manière générale, au retour de chaque promenade, une inspection de sa fourrure et de ses pattes est vivement conseillée pour vérifier que des tiques ne se soient pas fixées sur lui.
Côté alimentation, il n’est pas nécessaire de changer quoi que ce soit. Sa ration quotidienne n’a pas besoin d’être augmentée, sauf si vous pratiquez quotidiennement avec lui durant plusieurs heures. Si votre chien a tendance à l’embonpoint, la pratique d’un sport pourra lui permettre de perdre quelques kilos.
IMPORTANT : Le chien ne doit pas être nourri avant l’effort ni juste après, cela pourrait causer une torsion d’estomac, mortelle dans la plupart des cas.

 

2- Les activités à pratiquer

Selon vos envies et votre condition (et celle de votre chien), de nombreuses activités peuvent être pratiquées, voici les plus courantes :
 
La marche : accessible à tous, elle ne demande ni matériel particulier, ni condition physique exceptionnelle. Veillez juste à prendre une gamelle d’eau pour que votre chien puisse se désaltérer régulièrement.
 
La course à pied : un minimum d’entraînement est demandé surtout si votre chien n’a pas l’habitude de se dépenser. Augmentez progressivement la durée de l’exercice et respectez son rythme : s’il semble fatigué, une pause s’impose. Là aussi, prévoyez une gamelle d’eau. Par temps chaud, il est recommandé d’éviter la course à pied, votre animal pourrait se déshydrater.
 
Le vélo : cette activité demande un peu plus d’entraînement que les autres. Votre chien doit en effet s’habituer à courir à côté du vélo et à ne pas trop s’en éloigner sans toutefois se tenir trop près pour éviter de se prendre dans les roues. Il existe dans les animaleries des laisses spéciales à accrocher à son vélo si votre chien n’a pas de rappel ou est fugueur.
NB : votre chien doit être en excellente condition physique car courir à la même vitesse que votre vélo, même si vous roulez doucement, demande beaucoup d’efforts.
 
Source : Wamiz

...