Je veux un chat : j’achète ou j’adopte ?

Ça y est, vous êtes décidé(e), vous allez accueillir un petit chat chez vous. Maintenant que cette décision est actée, reste à savoir si vous achetez un chat (et auquel cas, où est-ce que vous l'achetez), ou si vous l'adoptez. Tour d'horizon des avantages et des inconvénients de l'achat et de l'adoption.

1) J'achète un chat :

Si vous êtes porté(e) sur une race en particulier (persan, chartreux, siamois), le fait d'acheter votre chat vous permettra d'avoir un chat de race avec des papiers. Vous aurez en outre la garantie qu'il est en bonne santé, à condition de l'acheter dans un endroit sérieux (propreté, réputation, personnel agréable). Attention à certaines animaleries qui proposent des chatons de race qui, une fois devenus grands, ne ressemblent plus du tout au standard de la race.

Chez un éleveur, les coûts sont souvent plus élevés mais vous vous assurez d'avoir un chat de race avec pedigree dont les parents sont visibles. Cela vous permettra d'avoir un aperçu du chat auquel vous aurez affaire une fois adulte, aussi bien au niveau des caractéristiques physiques que du caractère. Autre point important : les éleveurs, souvent passionnés, sont également plus disponibles et proposent en général un accompagnement après l'adoption pour vous aider sur d'éventuels problèmes et répondre à toutes vos questions. NB : certains éleveurs proposent même de garder leurs anciens pensionnaires lors des vacances de leurs maîtres.

Côté budget, il faut compter entre 500 et 12000 pour un chat de race acheté chez un éleveur ou en animalerie. Si vous n'avez pas les moyens, sachez que certaines associations proposent de replacer, contre remboursement des frais vétérinaires, des chats de race dont le propriétaire ne peut plus s'occuper. Vous pouvez également demander aux éleveurs, lors d'expositions félines par exemple, s'ils mettent à l'adoption d'éventuels mâles reproducteurs à la retraite, auquel cas la moitié du prix initial vous sera demandé. Autre possibilité, vous pouvez prendre un contrat d'élevage : votre chat vous sera cédé gratuitement en échange d'une saillie ou d'une portée destinée à l'éleveur.


2) J'adopte un chat :

Si vous n'êtes pas focalisé(e) sur une race en particulier, vous avez la possibilité d'adopter dans le refuge ou la SPA de votre quartier ou encore, chez des particuliers. Dans les refuges, les chatons sont plus rarement proposés à l'adoption que les chats adultes. Si vous voulez absolument un chaton, renseignez-vous régulièrement ou laissez votre numéro de téléphone afin qu'on puisse vous informer de l'arrivée d'une portée de chatons ou d'un chaton seul. Soyez particulièrement vigilant(e) sur son état de santé : les conditions des refuges sont de fait plus vétustes que les élevages ou les animaleries sérieuses. Si vous choisissez un chat adulte, son tempérament est déjà fait. Prenez donc le temps de faire connaissance avec lui pourvoir si vos violons s'accordent et sachez qu'il faudra faire preuve de patience pour que lui vous adopte à son tour. De même, renseignez-vous un maximum sur son passé : où a-t-il été trouvé ? Ses anciens maîtres le laissaient-ils sortir ? Vivait-il en appartement ? Toutes ces informations vous guideront dans votre choix.

ldée reçue : Les chats de race sont réputés casaniers et peuvent sembler plus réceptifs à une vie en
appartement que les chats de gouttière. Ce n'est pas une règle absolue : les chats de gouttière peuvent être de vrais pantouflards alors que certains chats de race se révèlent de grands vagabonds.

Source: Wamiz

...