La Leptospirose

Sous-diagnostiquée en France, la leptospirose canine est une maladie qui reste d'actualité. C'est aussi une zoonose contre laquelle les propriétaires d'animaux de compagnie doivent se prémunir. La vaccination des chiens est indispensable pour protéger les animaux et leurs maîtres.

Une bactérie responsable
La leptospirose est due à une bactérie appelée Leptospira, hébergée fréquemment par les rongeurs. Les animaux domestiques peuvent également être porteurs. Lorsque c'est le cas, les animaux excrètent des leptospires dans leur urine. Cette urine peut ensuite polluer l'environnement où vivent ces animaux. Par ailleurs, ces bactéries sont capables de traverser les muqueuses (par exemple de la bouche, de l'œil, du nez...) ou la peau lorsqu'elle est lésée. La transmission se fait donc lorsque les leptospires présentes dans l'environnement traversent la muqueuse ou la peau.

Des symptômes très variés chez l'animal...
Le chien, comme l'homme, est particulièrement sensible à l'infection par les leptospires.
Chez le chien, la leptospirose revêt de nombreuses formes cliniques. La plus classique consiste en une atteinte sévère du foie et des reins, souvent rapidement mortelle. Cliniquement, le chien présente des vomissements, de la diarrhée, de la fièvre. Un ictère (ou « jaunisse ») peut aussi accompagner ces signes. A côté de cette forme classique grave, les chiens peuvent présenter des symptômes divers et d'intensité variable, par exemple anomalies de la reproduction, troubles respiratoires, ou troubles de la coagulation. 

Conseils préventifs aux propriétaires
- Vacciner régulièrement le chien, en particulier avec un vaccin permettant de réduire l'excrétion des leptospires dans les urines. Les vaccins vétérinaires disponibles en France réduisent les signes cliniques et certains réduisent l'excrétion de deux types de leptospires (Leptospira icterohaemorrhagiae et Leptospira canicola).
- Pour soi comme pour le chien : éviter les baignades en eau douce, notamment en eau stagnante, en particulier dans les zones habitées par des rongeurs.
- Ne jamais boire de l'eau dont on n'est pas sûr de la qualité.
- Se laver les mains après avoir joué avec un animal (chien, "NAC" (rongeur, furet...)).
- Ne pas toucher les animaux sauvages sans protection.
- Nettoyer / dératiser régulièrement les zones où humains et chiens jouent.
- En cas de doute, contacter un médecin.

Source : www.animalinfos.fr

...