Le grognement du chien

Entre deux chiens, les grognements ont des significations particulières.
Face à un humain, le chien grogne pour exprimer à peu près les mêmes « sentiments » : un malaise, une crainte, une douleur…

Le chien peut avoir mal et vous indiquer en grognant qu’il ne souhaite pas être manipulé davantage.

Le chien peut grogner pour tenir à distance un humain qui lui fait peur, notamment s’il se sent en danger ou qu’il a peur.

Le chien qui subit régulièrement de la part d’un humain des punitions incomprises peut grogner par prévention, ne sachant comment éviter la punition.

Contrairement à ce que l’on pense généralement, le chien ne grogne pas dans le but de « dominer » mais il exprime une émotion que vous devez tenter de comprendre.

Vous ne pouvez être totalement certain de ce que ressent le chien, donc les risques de le punir injustement sont grands. Mieux vaut, dans un premier temps, respecter le signal qu’il vous donne en grognant, et cesser immédiatement ce que vous êtes en train de faire, par sécurité. Ceci ne vous empêche pas de vous poser des questions, voire de faire appel à un comportementaliste, afin de mieux comprendre ce qui motive le chien et résoudre le cas, qui peut éventuellement être un problème de fond.

Punir un chien qui grogne va peut-être supprimer le symptôme mais risque d’envenimer la relation entre le maître et son chien, lequel pourra devenir agressif. Le problème de fond ne sera probablement pas réglé pour autant.

Le grognement est souvent perçu comme une défiance. Or, le plus souvent, il exprime une peur, ou une douleur, ou encore une incompréhension… C’est de ce faux postulat que découlent les réactions inappropriées des humains qui entraînent bien souvent des agressions de la part de leur chien.

Source www.animalinfos.fr

...