Le toilettage, un métier d’experts

Procéder soi-même à un nettoyage complet de son chien n'est pas toujours chose aisée. Qui n'a jamais vu son Bichon maltais se transformer en diable de Tasmanie une fois dans la baignoire ? Baignoire qui souvent s'avère après coup beaucoup trop étroite pour le labrador lambda dont le niveau d'excitation passe régulièrement dans le rouge.

Pourtant, il existe à ce jour, en France près de 3500 salons de toilettage capables d'accueillir les chiens, sans compter les salons intégrés à de plus vastes structures, comme les élevages et les pensions. Des salons qui cultivent et perpétuent un savoir-faire, une gestuelle rigoureuse pour assurer l'hygiène et le bien-être de nos amis.

Le toiletteur doit en effet laver l'animal, déparasiter sa peau sans affecter son film cutané protecteur, puis raccourcir voire tondre complètement la fourrure. Les ongles doivent être soigneusement coupés, les oreilles épilées et propres, les yeux débarrassés de tout écoulement.

Il est donc légitime de penser que tout animal possédant griffes, poils et oreilles est bon pour passer chez nos esthéticiens de la race canine, mais rare sont ceux qui acceptent d'autres animaux que les chiens et parfois les chats. Ces derniers n'étant pas les plus amoureux du bain moussant, ils n'en sont pas moins soumis aux besoins hygiéniques et aux attentes esthétiques de leurs propriétaires. Les chats persans, par exemple, requièrent un entretien particulier et sont régulièrement tondus.

Pour ce qui est du meilleur ami de l'homme, toutes les races peuvent être toilettées. Certaines ont besoin de plus d'attentions, les races à poils longs notamment, comme le Yorkshire et le Lévrier Afghan, ou à poils frisés comme le Caniche.

Une tâche parfois désagréable mais indispensable.

Source : www.animalinfos.fr

...