Les Parasites internes : idées reçues - Partie 2

1 – Les chiens et chats se contaminent uniquement par voie orale.

Non.
Certains vers comme les ankylostomes peuvent pénétrer dan l’organisme en traversant la peau.

2 – L’homme se contamine par morsure ou griffure.

Non.
Lorsque l’homme se contamine avec des vers de chien ou de chat, c’est par ingestion accidentelle d’œufs de parasites. Il faut donc avoir une hygiène rigoureuse lorsque l’on possède où manipule un animal, qui plus est s’il s’agit d’un animal trouvé. Le lavage des mains est impératif, notamment… avant les repas !

3 – En cas de parasitisme avéré, l’administration unique d’un vermifuge solutionne le problème.

Non.
Même si le vermifuge choisi est bien actif sur le ver identifié, il peut être nécessaire de traiter plusieurs fois son animal, malgré l’utilisation d’un vermifuge larvicide. En effet certains types de larves ne peuvent être atteintes dans l’organisme et sont une des causes des récidives.

4 – Il est inutile de vermifuger les animaux qui ne sortent jamais.

Oui et Non.
Oui car les processus de fabrication des aliments industriels empêchent la présence de vers dans les aliments. Non car si l’animal a une alimentation ménagère, ou s’il est en contact avec d’autres animaux qui eux peuvent sortir, de même que s’il y a infestation par des puces (via un autre animal ou l’environnement), alors votre animal sédentaire peut être contaminé. Vous pouvez aussi lui transmettre à votre insu des œufs si vous avez-vous-même été en contact avec un animal infesté ou des déjections.

5 – L’herbe à chat dispense de vermifuge.

Non.
L’herbe à chat n’est pas un vermifuge. Elle permet simplement de « purger »l’animal, c’est-à-dire de le faire vomir afin de le débarrasser des poils et autres débris accumulés dans l’estomac.

Source www.animalinfos.fr

...