Les Parasites internes : idées reçues - Partie 3

1 – Les parasites internes sont tous localisés dans le tube digestif.

Non.
Certains se trouvent dans la circulation sanguine ou sous la peau, d’autres dans l’appareil respiratoire, ou d’autres encore dans le tissu musculaire ou nerveux, dans les narines, les yeux, la vessie…

2 – La toxoplasmose s’attrape fréquemment avec les chats. Il faut donc s’en séparer si l’on est enceinte et séronégative.

Non, non et non !
La maladie s’attrape en ingérant des ookystes (« œufs ») de Toxoplasmes qui sont présents essentiellement dans des aliments mal lavés, crus ou peu cuits (légumes divers, fruits, viandes, …). Les chats porteurs, eux, ne sont « contaminants » que durant 1 à 2 semaines durant toute leur vie, au cours d’une diarrhée toxoplasmique. Pour se contaminer, il faut absorber des ookystes présents dans cette diarrhée. Si l’on a une bonne hygiène des mains, que l’on ne s’occupe pas de la litière (ou alors en portant des gants), le risque est infime par rapport à l’alimentation.

3 – Les vermifuges donnent la diarrhée.


Non.
Ce ne sont pas des laxatifs. La diarrhée, lorsqu’elle survient, est le plus souvent liée à la destruction des vers sous l’action du médicament. Les cas d’intolérance sont rares. En général on ne voit pas les vers « sortir » après avoir vermifugé son animal.

4 – Les parasites intestinaux entraînent uniquement des troubles… digestifs.


Non.
Il y a bien sûr les signes liés à la localisation des vers, (selles molles, diarrhées, …), mais les animaux parasités de manière chronique peuvent présenter des symptômes généraux tels que : amaigrissement, poil piqué et terne, prurit (démangeaisons) anal, voire même des crises semblables aux crises d’épilepsie.

5 – Si un animal a des vers, je les vois dans ses selles.


Non.
On ne les remarque qu’en cas de parasitisme massif. Les œufs ou les larves des parasites ne sont pas éliminés en permanence. C’est le cas par exemple des ténias dont on observe parfois des anneaux dans les selles.

Les consignes sont donc de vermifuger en prévention, fréquemment, surtout les jeunes, En cas de symptômes douteux, il ne faut pas hésiter à faire pratiquer une, voire plusieurs analyses de selles. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Source www.animalinfos.fr

...