Les principales maladies du chien: comment les repérer et comment agir ?

Votre chien ne semble pas dans son état normal ? Tout changement de comportement ou un abattement soudain de votre animal doivent vous alerter. Voici les maladies  du chien les plus graves pour vous aider à repérer d’éventuels symptômes et vous rendre chez votre vétérinaire au plus vite.
 
• La maladie de Carré
La maladie de Carré est une affection virale contagieuse le plus souvent mortelle. Les chiots y sont sensibles mais les chiens âgés peuvent également l’attraper.
Plus fréquente en automne qu’en hiver, la maladie de Carré est provoquée par un virus de la même « famille » que celui de la rougeole de l'homme. La transmission se fait par voies respiratoire ou orale. Comme la toux de chenil, elle se développe essentiellement dans les collectivités canines.
Incubation : 3 à 7 jours
Symptômes : fièvre intense et soudaine, perte d'appétit, abattement, écoulements nasaux et oculaires, démangeaisons, toux, vomissements, diarrhées, tremblements, paralysie. Un vaccin efficace peut être administré au chiot dès l'âge de 8 à 10 semaines.
 
• La piroplasmose
C’est une maladie mortelle provoquée  par une morsure de tique dont le parasite (Babesia Canis) colonise les globules rouges du chien entraînant anémie et destruction de ces derniers.
Incubation : 2 à 7 jours après la morsure
​Symptômes : fièvre élevée et soudaine, abattement, perte d'appétit, urines foncées, vomissements et diarrhées. Le vétérinaire doit être vu en urgence, surtout si vous avez enlevé une tique à votre chien quelques jours auparavant. N.B : un vaccin contre la piroplasmose existe.

• L’hépatite de Rubarth
L’hépatite de Rubarth est une infection virale causée par un adénovirus. Elle se transmet par l'intermédiaire de l'urine, de la salive et  des excréments. Le virus se répand dans tout l’organisme avant d’atteindre rapidement les organes vitaux.
Incubation : 3 à 6 jours
Symptômes: fièvre brutale, apathie, perte d’appétit, écoulements oculaires et nasaux,  troubles de la coagulation, diarrhée et vomissements. Un œdème de la tête, du cou et du tronc peut être observé. Seule la vaccination, généralement associée au vaccin contre la maladie de Carré et la parvovirose, assure une prévention efficace.
N.B : l’hépatite de Rubarth, tout comme la maladie de Carré est reconnue comme vice rédhibitoire depuis 1989.
 
• La leptospirose
La leptospirose est une maladie d'origine bactérienne (leptospira) qui se transmet par les rongeurs, en particulier le rat, dans les milieux humides. Elle fait partie des zoonoses.
Incubation : quelques jours
Symptômes : fièvre, douleurs musculaires, ictère, vomissements, diarrhées (parfois hémorragiques), soif intense, troubles de la coagulation, urines fréquentes puis inexistantes. Dans la majorité des cas, la maladie est mortelle. Un vaccin efficace contre la leptospirose peut être administré au chiot dès l'âge de 8 à 10 semaines.
 
• La toux du chenil
La toux du chenil est une maladie très contagieuse, répandue dans les élevages canins et les expositions canines. Le virus parainfluenza, et la bactérie Bordetella bronchiseptica sont les plus souvent en cause.
Incubation : 6 jours
Symptômes : toux sèche, narines mouillées, l’état général du chien n’est pas atteint sauf dans les cas les plus sévères. Si le chien est en bonne santé, la maladie évolue spontanément vers la guérison.
La meilleure protection contre le virus parainfluenza et la Bordetella est le vaccin intra-nasal.
 
Source : Wamiz

...