Les reflexes indispensables pour votre chat

Sevrage
N’accueillez pas un chaton âgé de moins de 2 mois car il doit passer les 8 premières semaines de sa vie avec sa mère et sa fratrie. Jusqu’au sevrage, il acquiert ainsi les bases de son équilibre physiologique et comportemental. En le nourrissant, la mère lui transmet des anticorps, ainsi que des éléments qui lui assurent une bonne croissance. Le chaton apprend ainsi à communiquer, à jouer, à être propre… Essentiel pour sa stabilité émotionnelle, cela limitera les comportements agressifs.

Vaccinations
Dès l’âge de 2 mois, faites vacciner votre chaton contre le typhus , coryza, et la leucose. Le rappel se fait 3 mois après et ensuite chaque année. Ne laissez pas votre chaton sortir avant son premier rappel.

Identification
L’identification (tatouage ou puce électronique) est obligatoire depuis début 2012 et assure une protection efficace contre les fugues, les pertes et les trafics. Si vous voyagez en Europe avec votre chat, seule l’identification par puce est reconnue. Vous aurez aussi besoin du Passeport pour Animaux de Compagnie délivré par votre vétérinaire.

Vermifugation​
Les vers sont courants, il faut donc protéger votre chaton dès l’âge de 2 mois. Si sa mère était bien vermifugée, elle a protégé son chaton avec son lait jusqu’à cet âge. Votre vétérinaire vous prescrira un vermifuge à administrer une fois par mois jusqu’à l’âge de 6 mois et ensuite 3 ou 4 fois par an.

Traitement contre les parasites externes
Les tiques et les puces sont des parasites fréquents, pouvant contaminer votre chat même s’il ne sort pas. Ils peuvent transmettre des maladies graves, parfois mortelles, et des réactions allergiques douloureuses. Dès l’âge de 2 mois, traitez votre chaton avec un produit polyvalent qui le protège en tuant tiques et puces sur son corps, et en traitant aussi votre environnement pour empêcher le développement des œufs et larves.

Alimentation
Les industriels de l’alimentation féline proposent aujourd’hui des produits de haute qualité en fonction des âges, des antécédents médicaux, des conditions de vie. Un chat prenant entre 12 et 16 repas par jour, laissez-lui de la nourriture en permanence. Respectez ses besoins : un chat stérilisé a besoin de 20 à 30 % de calories en moins, les birmans et les persans par exemple, très sujets aux problèmes urinaires, doivent recevoir une alimentation spécifique à l’âge adulte…

Source www.animalinfos.fr

...