Maitriser les aboiements du chien

Enseignez-lui à rester seul
Pour le chien, animal social, la solitude n’est pas naturelle.
Apprenez-lui à rester seul quand vous n’êtes pas chez vous, pour lui éviter de réagir par des aboiements, dégradations, automutilations.
Pendant quelques jours laissez-le seul plusieurs fois 5 minutes, puis augmentez progressivement la durée des absences, jusqu’à ce que votre chien reste une journée entière seul. Chacun de vos départ doit être un moment tout à fait normal. Ne parlez pas longuement à votre chien pour lui expliquer votre absence et le moment de votre retour : il ne comprendra pas et cela peut même le stresser.  Prenez juste vos affaires et sortez.

Socialisez votre chien
Un chien aboie aussi souvent en réaction à l’inconnu. Plus vous le socialiserez en contact avec d’autres lieux, d’autres environnements,  d’autres animaux et personnes,  moins il aura de craintes ou de surprises.

Faites-le obéir
L’éducation vaut pour toutes les situations de la vie courante avec votre chien, aboiement compris : vous devez vous faire obéir. Cela commence dès le plus jeune âge de votre animal. Comme pour les autres actions que vos ordonnez à votre chien, le commandement à se taire doit se faire avec fermeté, d’une voix basse et maîtrisée, en utilisant la récompense comme motivation.

Autres idées
Si votre chien n’aboie que pour attirer votre attention, ignorez-le, même si cela dure longtemps. Il doit comprendre que vous ne cèderez pas. Même si cela vous est pénible, surtout ne craquez pas car il comprendrait qu’en insistant il aurait gain de cause à chaque fois.

S’il aboie par peur ou simplement pour réagir aux passants ou voitures qui circulent, détournez son attention avec une friandise ou un jeu.

Source www.animalinfos.fr

...