Programme de « réduction du poids » ou « Coaching Personnalisé de son Animal » Deuxième partie

6 - Suppression des friandises et restes de table.

Le grignotage entre les repas doit cesser. Il faut rester ferme et ne pas céder aux demandes du chat ou du chien. C'est souvent le plus difficile à respecter pour le maître, car l'animal peut devenir quémandeur, voleur, voire agressif pour certains chats. L’utilisation de friandises hypocaloriques, toujours en très petite quantité, peut être une aide si l’attitude de l’animal devient réellement un problème.

7 – Un cas particulier : vous avez plusieurs animaux.

Si plusieurs animaux vivent ensemble, il est nécessaire de les nourrir séparément, sous contrôle, pour éviter la prise d’aliment dans la gamelle de l’autre.

8 – Utilisation d’accessoires autour de l’alimentation.

Il existe des balles ou autres objets creux pour chats et chiens, dans lesquels on peut mettre des croquettes. Le principe est simple : pour manger, l’animal est obligé de faire rouler la balle, qui libère les croquettes une par une (le débit est réglable). Cette solution est intéressante pour limiter la sédentarité de l’animal.

9 – Programme de sorties pour les chiens, ou de jeux pour les chats et les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie).

Il faut bien évidemment promener régulièrement le chien, par exemple lui faire faire 30 minutes de marche rapide par jour (2 fois 15 minutes). Jouer avec son chat (balles, petites souris, plumeaux, lasers…) permet de lui faire pratiquer de l’exercice, mais aussi de l’occuper et stimuler son instinct de chasseur. Même les NAC (lapins, cochons d’inde…) doivent sortir de leur cage, sous contrôle, afin de leur permettre de se déplacer de manière accrue.

Dans tous les cas, l’ensemble de ces mesures vise au minimum à stopper la prise de poids de l’animal, l’objectif étant bien sûr d’aller plus loin et de diminuer son embonpoint. Cela réclame de la part du maitre un effort souvent important mais l’animal sera en meilleure santé, avec moins de risque de complications liées à l’obésité, comme l’arthrose ou le diabète. Son maître sera récompensé en voyant son animal retrouver forme physique, regain d’activité et de dynamisme.

 

Source www.animalinfos.fr

...