Programme minceur pour chien

Programme de « réduction du poids » ou « Coaching Personnalisé de son Animal ». Lorsque l'obésité est installée, il est possible de mettre en place un véritable programme de réduction du poids sur une période de 6 mois, suivi par le vétérinaire. Les pertes de poids lentes mais régulières donnent de meilleurs résultats à long terme. Il faudra simplement vérifier avec son vétérinaire que l'animal n'est pas porteur de maladies sous-jacentes.

1 - Adhésion du maître et du chien au programme.

Il faut bien sûr être persuadé que faire maigrir son chien est nécessaire pour sa santé. C'est la clé de voûte du traitement.

2 - Briefing de toute la famille, voire des amis.

Même si vous suivez toutes les consignes, ce sont souvent parents, amis, enfants qui enfreignent les règles de nutrition que vous instaurez ! Il faut également leur participation volontaire au programme.

3 - Possibilité de gestion externe par le vétérinaire.

Après s'être assuré que l'obésité est bien primaire, celui-ci contrôlera le bon déroulement du programme, et pourra l'affiner par la prescription de médicaments « coupe-faim ». Il en existe deux disponibles sur prescription. L'examen clinique permettra également de fi xer le « poids idéal », et de calculer la ration à distribuer.

4 - Pesée de l'animal.

Elle doit se faire au début du programme, puis toutes les semaines. Elle peut se faire chez soi, par double pesée, ou bien en salle d'attente chez son vétérinaire. Le poids sera inscrit sur une fiche de suivi

5 - Mise en place d'une nourriture adaptée à la maison et distribution d'une quantité fixe en 2 repas.

Il faudra si possible donner une nourriture industrielle hypocalorique, uniquement disponible chez les vétérinaires, (et pas seulement « light »), en deux petits repas par jour, en quantité fixe. Il faut absolument peser la nourriture distribuée. Si l'animal ne mange pas, il existe également une nourriture hypocalorique sous forme de boites. Enfi n, pour certains animaux, on utilisera une ration ménagère à base de viande (10 grammes par kilo de poids, par jour) et de légumes verts (20 grammes par kilo de poids, par jour).

6 - Suppression des friandises et restes de table ou utilisation de friandises hypocaloriques.

Il ne faut pas de grignotage entre les repas. Il faudra rester ferme, et ne pas céder aux demandes du chat ou du chien. C'est souvent le plus difficile à respecter pour le maître car l'animal peut devenir voleur, quémandeur, voire agressif pour certains chats. On pourra s'aider si nécessaire de friandises hypocaloriques, mais en petite quantité

Source : www.animalinfos.fr

...