Troubles comportementaux ou physiologiques

La boulimie peut aussi être présente chez des animaux moins faciles à vivre. Ainsi, les animaux hyperactifs n'ont jamais appris à s'arrêter de manger lorsque le signal d'arrêt était donné ! Enfin, le chien instable hiérarchiquement présente souvent un comportement boulimique. Sa relation avec la nourriture et avec le maître qui la distribue est fortement perturbée : il mendie à table ou lors de la préparation des repas, réclame plus ou moins violemment ou bruyamment, et, au final, reçoit plus de nourriture qu'il n'en a vraiment besoin physiologiquement.
Certaines maladies peuvent être aussi sources de boulimie : des maladies hormonales, d'ailleurs souvent associées à des troubles du comportement, le mauvais fonctionnement de la thyroïde ou d'autres glandes (cortisol, effets de la castration).Sans considérer que l'obésité et le surpoids seraient automatiquement dus aux troubles du comportement, la boulimie liée à une dérégulation de l'animal, à de mauvaises habitudes des maîtres ou à une nourriture inadaptée est la porte ouverte à la prise exagérée de poids.

Il existe depuis peu des médicaments « coupe-faim » pour les chiens qui peuvent être mis à profit dans la prise en charge globale de l'obésité, sous contrôle vétérinaire. Demandez conseil.

Source : www.animalinfos.fr

...